Escalade sur SAE :Extraits du livre 


CONTENUS DE FORMATION

Chaque enseignant, face aux caractéristiques de ses élèves, de son outil de travail (SAE sans ou avec reliefs, voies naturelles "école" granite ou calcaire...), du rapport espace disponible/nombre d’élèves/durée de pratique doit choisir ses contenus de formation, développer ses situations pédagogiques spécifiques afin d'opérationnaliser ses objectifs d'EPS.

Ce qui peut être choisi comme contenu de formation:

Des habiletés de sécurité:

Savoir parer un partenaire (pieds à moins de 1,50 m du sol).

Savoir sauter du mur et amortir sa réception (pieds à moins de 1,50 m du sol pour des adolescents).

Savoir mettre correctement un cuissard et le verrouiller efficacement.

Savoir s'encorder seul avec le noeud de huit et un mousqueton à vis (uniquement pour un travail en moulinette et avec vérification soigneuse ).

Savoir boucler la chaîne d’assurage.

Savoir s'encorder directement sur cuissard avec le noeud de huit.

Maîtriser l'utilisation du descendeur pour assurer seul un partenaire.

Savoir descendre en position de rappel (assurage moulinette).

Savoir maintenir une tension de corde adaptée (en escalade et en désescalade).

Etre autonome dans la gestion de la sécurité: s'équiper seul, s'encorder seul, vérifier son matériel.

Savoir assurer un partenaire sur plusieurs escalades successives (vigilance).

Savoir évaluer globalement la difficulté d'une voie et les risques possibles (valence, lieu "probable" des vols).

Savoir se placer et bloquer une chute sur escalade en moulinette.

Savoir se placer et bloquer sans risque une chute sur escalade en tête.

Savoir descendre en rappel.

Savoir s'auto-assurer sur descente en rappel.

Savoir passer d’une escalade en tête à une descente en moulinette sans rompre la chaîne d’assurage.

Connaître et respecter les consignes de sécurité (mise en place des moulinettes, des cuissards, du noeud, vissage des mousquetons, position d'assurage, échanges verbaux ou non verbaux concernant la sécurité...).

Savoir reconnaître les signaux d’une chute possible et anticiper.

Organiser la sécurité passive (tapis).

Des habiletés motrices

Habiletés d’équilibre et de déplacement :

Pouvoir être en équilibre sur les pieds.

Ressentir et contrôler un équilibre.

Pouvoir modifier des positions d'équilibre trop symétriques.

Progresser en "échelle", croisé ou homolatérale.

Dissocier des ceintures.

Contrôler le quadrilatère d’appui et être capable de le réduire vers la ligne d’appui, le regroupement pieds-mains...

Augmenter son amplitude latérale et verticale.

Disposer d’un vaste espace d’action.

Utiliser de deux prises en opposition, réaliser croisé de bras, croisé de jambes, jeté, dülfer...

Maîtriser des postures d'équilibration précaires, des placements de face et de côté.

Progresser par poussées de jambes.

Progresser à l'amble, coordonner des transferts de poids et des déplacements.

Enchaîner ses actions d'une P.M.E. à la suivante.

Rythmer sa progression.

Adapter son rythme de progression aux caractéristiques de la voie.

Habiletés de pied :

Réaliser des appuis sur carre interne, externe, bout du pied, calage, coincement, crochetage du talon, qualité des adhérences.

Pouvoir utiliser avec précision des appuis (dépend à la fois de la nature et qualité du rocher ou du mur et des chaussures utilisées).

Habiletés de mains :

Réaliser des: crochetage de main, réglette, adhérence-appui, pince et pincette, verrouillage dans les fissures.

Pouvoir utiliser avec précision des appuis et des saisies (dépend de la précision et de la puissance de la main, de l'endurance de l'avant-bras et du placement général).

Des capacités d’analyse et de prise de décision

Utiliser son champ visuel verticalement et latéralement.

"Lire" la prise pour découvrir son utilisation optimum.

"Lire" la voie pour concevoir un trajet : reconnaître les prises "utiles", les trajectoires "réalisables".

"Lire " la voie pour retenir et retrouver un trajet.

"Lire" la voie pour trouver des positions de moindre effort, les passages plus difficiles.

Communiquer clairement avec son partenaire en utilisant un vocabulaire précis et commun.

Ecouter et comprendre ce que dit le partenaire.

Situer son niveau par rapport au niveau de difficulté de la voie.

Etre autonome dans son travail.

Donner un conseil, guider.

Des capacités de gestion des émotions et des efforts

S’échauffer spécifiquement pour l’escalade (échauffement général, spécifique, étirements).

Se préparer matériellement (choix du matériel, nombre, installation).

Prendre des décisions lucides dans un contexte stressant.

Economiser son énergie (relâcher un membre, savoir séquencer ses déplacements, utiliser au mieux les positions de moindre efforts...).

S’engager dans un pas difficile pour son niveau en moulinette et en tête.

Etre vigilant et efficace pour assurer son partenaire en moulinette et en tête.

Etre maître de soi sur le mur.

Etre persévérant dans la difficulté.

Guider, rassurer, encourager, motiver son partenaire.

Travailler avec des partenaires différents.

 

Installer et ranger le matériel: lover les cordes, regrouper les dégaines...


Principes

Les règles pour agir en escalade

Aucune acquisition

Acquisitions de Niveau 1

(en général après 10 à 12 heures de travail)


Conserver
son
équilibre

et

Agir
pour
se
déplacer
S'équilibrer

Contrôler le déplacement de son centre de gravité
Ne sait pas se pencher sur le côté, pas changer de position d'équilibre
Se maintient dans une position hyperstatique
Sait se pencher sur le côté, en trouvant une position d'équilibre, pour attraper une prise avec la main (et avec le pied)
Utiliser ses mains avec précision Ne saisit que les grosses prises à pleines mains Sait crocheter et pincer des grosses prises avec ses doigts
Utiliser ses pieds avec précision Tâtonne (sans regarder) à la recherche des prises, son pied glisse régulièrement de la prise Sait conduire (du regard) son pied sur les grosses prises
Sais appuyer sur les grosses prises
Utiliser ses jambes pour économiser ses bras. Coordonner ses actions Grimpe en tirant sur ses bras
C'est toujours l'action des bras qui déclenche la poussée (incomplète) des jambes
Grimpe en associant une poussée des jambes

et une traction des bras
Utiliser ses mains dans un grand rayon d’action latéral et une grande amplitude verticale Les mains restent presque toujours dans une zone au-dessus de la tête Sait les utiliser régulièrement au niveau de la ligne des épaules
S’allonge pour attraper une prise au-dessus de lui
Utiliser ses pieds dans un grand rayon d’action Ne monte jamais ses pieds au-dessus de la ligne des genoux Sait monter utilement un pied au niveau de la ligne des genoux
Disposer d'un répertoire moteur varié et adaptable au projet de déplacement Epaules et bassin restent toujours face à la paroi

Les deux bras sont toujours sollicités
Sait " charger un pied " et pousser sur cette jambe
Sait libérer un pied ou une main pour les conduire vers une prise proche
Rythmer ses actions S'arrête à chaque prise utilisée Dans un passage facile, enchaîne quelques mouvements avant de s'arrêter



S'informer
et
analyser

Utiliser son champ visuel Ne voit que les grosses prises en face de ses yeux. Voit les prises dans une zone orientée vers le haut
S'informer Recherche des grosses prises de main proches de son visage Peut faire l'inventaire des prises de main et de pieds à sa disposition
Choisir son chemin Ne choisit rien, monte toujours de grosse prise en grosse prise jusqu’à ce qu’il soit bloqué Peut trouver une P.M.E. "évidente"
Peut aller d'une P.M.E. à une autre P.M.E. sur une voie facile pour son niveau
Utiliser des sensations kinesthésiques Ne "sent" rien avec ses pieds, ses genoux, ses bras
Perd l’équilibre facilement (pivote sur axe pied-main homolatéral)
Sent s’il est allongé vers le haut
S'engager


Concevoir
des
trajectoires
Accepter de prendre des positions obliques Reste toujours très vertical Grimpe sur des trajectoires quasi verticales
Sait s'allonger latéralement pour attraper une prise éloignée avec la main ou le pied
Avoir confiance dans le matériel et son partenaire Refuse de lâcher les prises pour se faire bloquer.

Se cramponne aux ancrages et aux dégaines
Accepte de se faire bloquer et de s’asseoir dans son cuissard
Accepte de redescendre sans se cramponner à la corde
Accepter une prise de risque raisonnée Refuse de se décoller du mur

Refuse tout engagement même limité
Hiérarchise les voies réalisées

Accepte de grimper en moulinette (corde non tendue) dans un niveau proche de son niveau limite
Se placer
Se déplacer
pour parer
Se positionner pour parer une chute en traversée Ne suit pas les déplacements latéraux du grimpeur Reste derrière le grimpeur et empêche toute chute arrière (s’il a les pieds à moins de 1m de haut)
Se positionner pour parer une chute lors d’une ascension Reste toujours au même endroit, loin du mur sur des jambes raides Stable et sait "s’asseoir" pour bloquer une chute et contrer la traction vers l’avant
Manoeuvrer
efficacement la corde pour régler sa tension
Avaler la corde sans jamais la lâcher

Laisser le grimpeur libre de ses mouvements

Ne sait pas avaler la corde: a toujours plus de 1 m de "mou" devant lui

Ne tient pas le brin inférieur

Ne sait pas utiliser le descendeur

En moulinette, avale et donne la corde au rythme du grimpeur: corde un peu "flottante", ne "tracte" pas son assuré

A toujours une main qui tient le brin libre de la corde sous le descendeur


Etre
en
Sécurité

Les règles pour agir en escalade

Aucune acquisition

Acquisitions de Niveau 1  (en général après 10 à 12 heures de travail)

Respecter les consignes de sécurité Ignore les consignes
Se me met ou met les autres en danger
Vérifie que la chaîne d'assurage est totalement bouclée avant de partir
Communiquer clairement Ne communique pas
Redescend sans avertir
Ne connaît pas le vocabulaire
Signale quand il veut monter et redescendre et attend une réponse ou un signal avant d’agir

Gérer son Energie


Doser

et  Rythmer ses efforts

Alterner effort et repos

Optimiser ses positions de moindre effort
Grimpe sans s’arrêter jusqu’au blocage devant une difficulté:

Reste "tétanisé" sur le mur
Ne sait pas relâcher ses bras quand il est en appui sur les pieds : a toujours les deux bras fléchis et contractés
Grimpe sans précipitation et sans crispation

 
Sait relâcher un bras quand il est bien en appui sur les deux pieds


Rester calme et maître de soi
S'affole très vite :
N'entend pas les conseils,
Ne répond pas aux questions
Refuse de lâcher les prises et de s’asseoir dans son cuissard
Communique avec son assureur
Entend ses conseils
Informe son assureur de ses difficultés
S’asseoit dans son cuissard pour se reposer
En temps qu’assureur
Analyser le risque de chute
S’informer de la progression
S’informer des difficultés
Ne regarde pas le grimpeur

Agit mécaniquement pour toujours tendre la corde au maximum
En atelier poulie (ou moulinette), sait régler en permanence la tension de corde pour ne pas tracter son partenaire tout en évitant tout risque de blessure

 COMPETENCES POUR REUSSIR DANS L'ACTIVITE

Boucler la chaîne d’assurage Mettre son cuissard et le boucler

Verrouiller son mousqueton à vis ou s’encorder avec un noeud de huit

Assurer une ascension avec un huit (avaler la corde suffisamment vite sans lâcher le brin inférieur)

Assurer une redescente avec un huit: contrôler la vitesse, freiner avant le contact au sol, assurer jusqu’au contact total au sol
Se responsabiliser sur la sécurité

Vérifier et remettre les tapis aux pieds des voies

Respecter strictement les consignes simples énoncées

Parer un partenaire en traversée

Se tenir en équilibre sur les pieds

Ressentir et contrôler cet équilibre

Avoir confiance dans cet équilibre.

Charger complètement un pied d'appui et relâcher les prises de mains, les poser à plat sur le mur, vérifier que "ca tient" (plan incliné : au moins +10% ou avoir de grosses prises de pied saillantes)

Se déplacer en se centrant sur la pose des pieds (regarder où et comment on pose chaque pied: carres et pointe)

Poser les mains à plat sur le mur (sur un plan incliné : au moins + 10 %)

Se déplacer "au ralenti" en se concentrant sur la continuité des déplacements

Escalader "au ralenti", faire un circuit très facile pour son niveau "au ralenti", sans à-coup.

Traverser à reculons " au ralenti " sur une portion facile

Se déplacer en recherchant la poussée de jambes et l'amplitude des gestes.

Traverser en comptant ses poses de pied, et essayer de réduire ce chiffre à chaque nouvelle tentative

Idem pour les poses de mains

Idem en totalisant poses de pieds + poses de mains

Interdire des prises (interdiction progressive de prises trop rapprochées)

Traversée avec règle de jeu : "aucune nouvelle pose de pied tant que la première jambe n'est pas en extension COMPLETE"

Economiser ses efforts en trouvant des "positions de moindre effort": les P.M.E.

Sur une voie déjà connue :

Rechercher une position qui ne nécessite pas de traction de bras, ni de position inconfortable (je peux y tenir "confortablement " et je peux libérer complètement une main : faire autre chose avec)

Retrouver rapidement une P.M.E. sur une voie connue et facile pour le niveau :

Sur une voie de 5 à 7m facile pour son niveau : aller d'une P.M.E. repérée à une autre P.M.E. repérée.

Sélectionner de l’information

Guider ses actions

Rechercher des indices, des marques sur le mur

Suivre un parcours fléché

Traverser en regardant ses mains, ses pieds


SITUATIONS ET TACHES

(illustrées dans le livre)

"obligeant" l’élève à réorganiser son analyse de la situation et ses réponses motrices (situations "inductrices").

Thème (dominant) MOTRICITE: (extraits)

Thème (dominant) LECTURE et prise de décision

(noeud de huit sur mousqueton à vis si vous voulez augmenter la fréquence de passage:  MAIS ATTENTION, il faut vérifier personnellement le verrouillage du mousqueton à chaque fois).

EN PLUS des pages précédentes:

Thème (dominant) MOTRICITE (extraits)

Thème MOTRICITE-LECTURE

Sur un mur avec une forte densité de prises, sur un passage " choisi " ou sous forme de concours de distance parcourue:

Thème (dominant) LECTURE- prise de décision

Les indices chiffrés et les ratios : procédé par MESURE

Le débutant touche beaucoup de prises de mains sans déplacer ses pieds (difficulté de lecture) . L’expert mobilise plus ses pieds que ses mains. En conséquence : un rapport PP/PM nettement inférieur à 1 est caractéristique d’un débutant.

Lors de la ½ finale des championnats France 1994 : le rapport PP/PM a été 1,45 (max. : 1,68 min. : 1,16) (moyenne de 7 grimpeurs de haut niveau en progression "à vue" dans des voies cotées 7a et d’un développé de 11m).

Avantages : le recueil des données simples et non ambiguës peut être fait par des élèves.

La note obtenue est en apparence incontestable car elle n’a pas fait appel à une forme subjective d’évaluation. Elle met le professeur a l’abri d’une contestation.

Inconvénients : Les poses de pied très imprécises avec de multiples "raclements" sur le mur (caractéristiques du débutant en difficulté) sont difficiles à comptabiliser.

Les élèves "lucides" trouvent assez facilement la "solution" pour obtenir une bonne note. Il suffit de toucher aussi beaucoup de prises de pieds pour rééquilibrer le rapport PP/PM.

Certains débutants "papillonnent" beaucoup en touchant beaucoup de prises (difficulté de lecture et de prise de décision). Lors de la ½ finale des championnats France 1994 (Moyenne de 7 grimpeurs de haut niveau en progression "à vue" dans des voies cotées 7a) le nombre moyen a été de 2,1 prises touchées par mètre.

Mais cette mesure n’a de vrai sens que sur un mur à forte densité de prises (supérieure à 4p/m2), là où le grimpeur doit réellement lire et décider d’une trajectoire parmi plusieurs concevables.

L’élève est chronométré du départ jusqu’à ce qu’il touche la cible et le temps est divisé par la distance réalisée.

La vitesse de 13 sec / mètre (min.: 11,5 max.: 17) a été enregistré aux championnats de France (moyenne de 7 grimpeurs de haut niveau en progression "à vue" dans des voies cotées 7a).

Inconvénients : Ne peut raisonnablement, au niveau scolaire, se réaliser qu’en moulinette.

Sur un mur à faible densité de prises (2 à 3 p/m2) cette épreuve (où la progression automatisée en échelle est reine) relève de la logique de l'athlétisme.

Les grilles d’observables : procédé par APPRECIATION

EXEMPLE tiré de la synthèse provisoire Université d’été de Rouen 94

Situation de référence associée à cette notation certificative au BAC:

" Escalader une voie en premier de cordée (la chute n’est pas éliminatoire), s’auto-assurer au relais, se décorder, installer son rappel avec sa propre corde et redescendre "

A cette note sur 20 peuvent se retrancher de 0 à 4 points sur la maîtrise de 4 éléments de sécurité (encordement,pose du matériel en grimpant, auto-assurance au relais, descente en rappel ou moulinette) appréciés par une grille OUI/NON

Les nomogrammes et métabologramme

Outil graphique à trois échelles, le nomogramme permet de mesurer l’interaction de deux critères mesurés indépendants.

L’échelle centrale permet d’attribuer une note (sans avoir à calculer).

(Dans le cas du métabologramme, une des 2 échelles " extérieures " concerne la mesure du progrès au cours de la formation

EXEMPLE:

Le nomogramme ci-contre est largement inspiré de celui publié par Serge Testevuide.

La colonne A attribue une note pour une ascension dans une voie "difficile" exemple : 5SUP. en tête.

La colonne B attribue une note pour une ascension dans une voie "moyenne" exemple : 4SUP. en moulinette avec corde "flottante".

La notion de "difficulté" est relative

On peut noter que la voie "moyenne" plafonne volontairement à 17/20.

Inconvénient des nomogrammes pour l’évaluation sommative

Quel degré de corrélation des données chiffrées avec les contenus précisément enseignés?

Addition de deux notes " relativement " indépendantes:

exemple adapté du tableau de vitesse de déplacement de S Testevuide

Epreuve pour les voies de 7m: une montée en moulinette (trajectoire verticale) sur une voie au choix avec quelques prises changées (" escalade à vue ")

Densité supérieure à 5 prises au m2 .

Pour les voies de 7m (voies 1 2 3) montées en moulinette: les notes sont plafonnées à 17/20

PRISES TOUCHEES

NOTE

TEMPS EN SECONDE

 

PRISES TOUCHEES

NOTE

TEMPS EN SECONDE

11 ou moins

17

MOINS de 36 S

 

26

9.5

3.52 4.05

12

16.5

36 49

 

27

9

4.06 4.19

13

16

50 1.03

 

28

8.5

4.20 4.33

14

15.5

1.04 1.17

 

29

8

4.34 4.47

15

15

1.18 1.31

 

30

7.5

4.48 5.01

16

14.5

1.32 1.45

 

31

7

5.02 5.15

17

14

1.46 1.59

 

32

6.5

5.16 5.29

18

13.5

2 2.13

 

33

6

5.30 5.43

19

13

2.14 2.27

 

34

5.5

5.44 5.57

20

12.5

2.28 2.41

 

35

5

¾ de voie

21

12

2.42 2.55

 

36

4.5

 

22

11.5

2.56 3.09

 

37

4

½ voie

23

11

3.10 3.23

 

38

3

 

24

10.5

3.24 3.37

 

39

2

 

25

10

3.38 3.51

 

40

2